Icelandic Magic: Practical Secrets Of The Northern Grimoires

Icelandic Magic: Practical Secrets Of The Northern Grimoires

Écrit par Stephen E. Flowers (aussi connu sous le pseudonyme Edred Thorsson et professeur d’Université aux États-Unis notamment en langues germaniques).

Éditions : Inner Traditions

Résumé : Lors de la christianisation de l’Europe au Moyen Âge, de nombreux livres de magie ont été perdus à cause de la suppression des anciennes traditions païennes. Mais en Islande, la pratique consistant à consigner les sorts magiques dans des livres s’est poursuivie en secret pendant des siècles. Aujourd’hui conservés à la Bibliothèque nationale de Reykjavík, certains grimoires révèlent une riche tradition magique qui a continué d’évoluer jusqu’au 20ème siècle. L’auteur présente ici un système complet de magie basé sur les traditions islandaises et les pratiques magiques du 16ème siècle. Il explore l’histoire de la magie en Islande à l’époque païenne et paléochrétienne. Il partage également des traductions originales de contes populaires islandais sur des magiciens célèbres (comme la légende de Gray-Skin) mais aussi sur des grimoires légendaires (tels que le Galdrabók, considéré comme le livre le plus ancien et le plus complet du genre). Après avoir initié le lecteur à la grammaire et aux symboles de la magie islandaise à travers l’histoire et les traditions, l’auteur présente ensuite un vaste catalogue de sorts tirés de certains livres de Magie Islandaise.

À savoir : Le Vegvisir (souvent intitulé à tort « Boussole Runique » ou encore « Boussole Viking ») n’est qu’un symbole de Magie Islandaise parmi tant d’autres. Il date du 19ème siècle, les vikings correspondent à une petite période du Moyen-Âge (environ de l’an 800 à l’an 1100) et les Runes sont bien plus anciennes. En effet, les dernières découvertes dateraient les premières traces écrites entre l’an 1 et l’an 250 de notre ère (source : Géo).

Attention aux ouvrages traduits en français : Souvent, ils sont traduits littéralement mot à mot et perdent tout leur sens original. Le problème de ce genre de traductions fait que la magie originelle est malheureusement pervertie et peut devenir dangereuse suite à de très mauvaises traductions.