Erreurs sur les Runes en France (partie 3)

Erreurs sur les Runes en France (partie 3)

En France, les Runes sont très mal connues. Pourquoi ? Tout simplement parce que, rien qu’au niveau des recherches archéologiques et historique, nous avons plus de 10 années de retard par rapport aux pays Scandinaves.

Et malheureusement, cela se ressent sur les différents ouvrages sortis en France depuis pas mal d’années. En effet, on retrouve moult contradictions d’un livre à un autre (et ce, au sein des mêmes maisons d’éditions). Pour avoir testé des démarches auprès de certains d’entre eux, j’ai eu des retours tels que : « vos propositions sont trop approfondies« , « nous préférons rester en surface et privilégier les auteurs qui canalisent car c’est plus vendeur« …
Bien sûr, je n’ai rien contre le fait de canaliser des informations (étant médium, je le fais également). Mais il me semble important de vérifier la véracité des informations canalisées.


Voilà ce que l’on peut retrouver

Il y a beaucoup de fausses croyances au sujet des Runes qui ont émergé depuis les années 1970 et l’émergence de ce que l’on appelle le New-Age.

Les Runes font partie de ce que l’on appelle la « Magie Rouge« . La couleur rouge est liée à la dimension Svartálfheimr (dimension dans laquelle sont fabriqués les objets magiques des dieux : le marteau de Thor Mjöllnir, la lance d’Óðinn Gungnir, etc…). Comme toute Magie, il est important de respecter un certain protocole : ouverture, utilisation et fermeture. La fermeture consiste à retirer de la vue les Runes afin que leur énergie ne s’épuise pas. Malheureusement aujourd’hui, on ne respecte pas/plus ce protocole. Pour exemple, l’effet de mode concernant les tatouages runiques : l’énergie de la Rune reste à vie sur la peau (on n’a pas toujours besoin de l’énergie de la même Rune suivant ce que l’on traverse dans la vie).


Dans la majorité des livres que vous allez trouver ici et là, le nom des Runes sera écrit en Proto-Germanique. Qu’est-ce ? Eh bien, c’est une reconstruction écrite (et non orale). Ce qui est important de savoir sur les Runes, c’est que elles s’utilisent d’abord par le son (et donc, avec l’énergie de la voix). Ce que l’on appelle le Galdr. De ce fait, l’énergie des Runes ne sera alors pas retransmise correctement. Seuls les Islandais sont peut-être potentiellement capables de prononcer le Proto-Germanique car leur langue est proche du Vieux Norrois.


En ce qui concerne la divination par les Runes, originellement, cela n’existe pas. Ce genre de pratique était réalisée différemment chez les peuples du Nord. C’est pour cela que le sens des Runes lors d’un tirage n’a aucune importance. Qu’elles soient à l’endroit, à l’envers, symétrique, etc… leur symbolique reste la même ! Il faut prendre en compte chacune d’entre elle dans sa globalité !

Les Runes étaient surtout utilisées en (liste non-exhaustive) :

  • Galdr (la voix)
  • Utiseta (méditation)
  • Postures Runiques (à l’image du Yoga)

La divination par les Runes est apparues dans les années 1970. Cela ne fait qu’environ 50ans ! Malgré tout, les Runes se prêtent quand même bien à cette pratique.


Dernière chose à savoir pour aujourd’hui, au Nord du globe, c’étaient principalement des femmes qui pratiquaient : les Völva. D’ailleurs, une des Magies utilisées étaient spécifiquement féminine : le Seiðr.


Liens vers les articles parties 1 et 2 :
https://gpmagnetiseur.fr/blog/2023/10/21/erreurs-sur-les-runes-en-france-partie-2/
https://gpmagnetiseur.fr/blog/2023/10/11/erreurs-sur-les-runes-en-france-partie-1/