Erreurs sur les Runes en France (partie 2)

Erreurs sur les Runes en France (partie 2)

En France, les Runes sont très mal connues. Pourquoi ? Tout simplement parce que, rien qu’au niveau des recherches archéologiques et historique, nous avons plus de 10 années de retard par rapport aux pays Scandinaves.

Et malheureusement, cela se ressent sur les différents ouvrages sortis en France depuis pas mal d’années. En effet, on retrouve moult contradictions d’un livre à un autre (et ce, au sein des mêmes maisons d’éditions). Pour avoir testé des démarches auprès de certains d’entre eux, j’ai eu des retours tels que : « vos propositions sont trop approfondies« , « nous préférons rester en surface et privilégier les auteurs qui canalisent car c’est plus vendeur« …
Bien sûr, je n’ai rien contre le fait de canaliser des informations (étant médium, je le fais également). Mais il me semble important de vérifier la véracité des informations canalisées.


Voilà ce que l’on peut retrouver

Dans la série « on fait des liens farfelus entre Runes et divinités nordiques », on retrouve quelques fois la rune Hagal (ou *hagalaz en Proto-Germanique) liée au dieu Heimdall (gardien du Pont Bifröst dans la Mythologie Nordique). Cette Rune est liée à la notion de grêle/grêlon mais elle n’a rien à voir avec Heimdall.


Autre erreur, que l’on retrouve quasiment tout le temps, est à propos du Vegvisir (symbole ci-dessous). En France, il a de multiples noms tels que : Boussole Viking ou encore Boussole Runique.
Vue l’ancienneté des Runes ainsi que la période correspondant aux vikings, il est plutôt douteux de faire le lien avec le Vegvisir datant aux alentours de 1860.

Source : The Galdrabók: An Icelandic Book of Magic de Stephen E. Flowers aux éditions Rûna-Raven Press